Menu | Contenu | Recherche

Le blog de la Bergerie de Villarceaux

Mémoire de fin d'étude sur le système alimentaire de la Bergerie de Villarceaux et la préfiguration du futur projet maraîcher de la Bergerie


La Bergerie de Villarceaux accueille une stagiaire d'Agroparistech, Claire Tissières, pour un mémoire de fin d'étude sur le système alimentaire de la Bergerie afin d'analyser la capacité d'adaptation de la production à la demande alimentaire de la Bergerie. Vous trouverez ci-après les détails des modalités et étapes de ce travail.
      

Jour de marché à la Coopérative


Contexte


L’association Centre Ecodéveloppement de Villarceaux (CEV) anime à Villarceaux un pôle de réflexion et d'information sur la contribution de l'agriculture et des espaces ruraux à la transition écologique. Cette réflexion se nourrit d'un travail de veille et s'appuie sur la réalité concrète du territoire de Villarceaux qui joue à la fois un rôle de "laboratoire d'expérimentation" et de site de démonstration.

Le CEV collabore étroitement avec l'exploitation agricole (400 ha de polyculture, polyélevage et agroforesterie intégralement en AB) et l'Ecocentre de la Bergerie de Villarceaux. Disposant d'une capacité d'accueil d'une centaine de personnes, l'Ecocentre accueille un large public à la Bergerie. Il est doté d'un restaurant bio d'une capacité de 90 couverts qui demande à être approvisionné en produits locaux et biologiques. Cela nous invite à diversifier localement les filières de production (actuellement le restaurant est alimenté par la ferme de la Bergerie pour les pommes de terre, la viande et une partie de la farine et des lentilles) et à enrichir la réflexion du CEV sur les systèmes alimentaires : en effet, les liens entre régimes alimentaires et modèles techniques de production agricole sont devenus des questions clés, notamment grâce à des scénarios récents comme les prospectives Agrimonde ou Afterres2050. Dans cette optique, il est prévu de relancer un projet de maraîchage sur 4 ha pour compléter l'offre alimentaire déjà existante.


Objectifs de l’étude


Au sein du territoire de la Bergerie, nous voulons aller vers une plus grande adéquation entre la demande alimentaire - aujourd'hui constituée par le restaurant bio et la Coopérative de consommateurs - et l'offre alimentaire, à savoir les produits des activités agricoles (cultures / élevage) et de la transformation qui s'ensuit. Les objectifs de cette analyse de la capacité d'adaptation de l'offre à la demande alimentaire sont doubles :

- état des lieux : disposer d'une meilleure connaissance à la fois de la production actuelle et de la demande en terme alimentaire (en quantité de produits, et en qualité - envisagée sous l’angle des apports en énergie et en protéines),

- perspectives : proposer et analyser des scénarios d’adaptation du système alimentaire actuel à cette demande.

En outre, ce stage doit permettre de dresser le cahier des charges du futur projet de maraîchage de la Bergerie, composante qui figurera dans les scénarios et sera particulièrement approfondie.


Méthodologie


1 ) Évaluation de la demande alimentaire de la bergerie

Attentes : données quantitatives sur la demande : par grande catégories d'aliments évaluer les besoins en poids pour des repas diversifiés. Traduire ces données en terme d'apport nutritionnel : calories, protéines, glucides...

→ prendre en compte la consommation du restaurant + les ventes de la coopérative + la viande vendue par olivier en vente directe (lissage des pics de demande)

apports nutritionnels → tables


2) Évaluation de l'offre alimentaire

Attentes : évaluer l'offre actuelle de la bergerie, animale et végétale, et la comparer à celle des années 90 (avant 1992). Trier cette offre en fonction de sa destination (alimentation humaine ou animale). Établir un état des lieu quantitatif et qualitatif (apport nutritionnel). Estimation du gaspillage.

→ prendre en compte des données sur trois ans et pour les données avant 1992, partir des assolements, les rendements moyens de l'époque, ou les chiffres de la compta...

apports nutritionnels → tables


3) Construction de deux scénarios de demande alimentaire

Scénario A : "tendanciel" : on extrapole la demande actuelle en misant sur une hausse de fréquentation de la bergerie.

Scénario B : "moins carné" : on mise sur un équilibre protéique moins dépendant de protéines animales.


4) Adaptation de la production pour une meilleure adéquation entre offre et demande

Attentes : pour les 2 scénarios, émettre des hypothèses de modification de la production. Toutes les productions ne sont pas à relocaliser, ce serait contre-productif. Quelles productions choisir de relocaliser ? Faire des choix et les expliciter (pour les œufs, la volaille, le pain et les légumes ; les fruits ?).

→ Partir pour chaque production des tonnages produits et attendus et déterminer les quantités excédentaires/déficitaires par rapport aux 2 scénarios

→ Impact en terme d'assolement et de développement de nouveaux ateliers de production. Sur certaines productions, voir la surface nécessaire pour produire ces quantités d'aliments. (à partir de référentiel de production moyen en bio).

En rester à des ordres de grandeur indicatifs, sauf pour le maraîchage où le travail sera approfondi.


5) Proposition d'un dimensionnement pour le maraîchage

Attentes : scénarios pour différents types de systèmes : bio-industriel très mécanisé et à haut degré d'investissement / système moyen / système à tendance permaculturelle).

Formaliser un cahier des charges qui soit l'aboutissement d'un négociation avec les différentes parties prenantes. Le futur maraîcher devra s'inscrire dans un projet global et non pas un projet individuel.

Proposer aussi une cartographie des questions de recherche en maraîchage bio.

→ La surface à disposition est-elle suffisante ? Combien de serres nécessaires ? Combien de personnes ? Stockage nécessaire (bâtiments, chambres froides) ?


Contact :

Claire Tissières

Tel. 01 34 67 91 23 – Port. 06 79 05 50 70

claire.tissieres@bergerie-villarceaux.org

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.bergerie-villarceaux.org/blog/index.php?trackback/30

Fil des commentaires de ce billet