Menu | Contenu | Recherche

Le blog de la Bergerie de Villarceaux

Assises nationales des AMAP : plus de 120 participants rassemblés pour préparer la nouvelle charte des AMAP

  
L’année 2013 est une année marquante pour le mouvement des AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne). Amapien-ne-s et paysan-ne-s en AMAP ont été appelés à redéfinir ensemble les enjeux, valeurs et principes qui concourent à faire des AMAP des acteurs de leurs territoires.
 
Organisées par  le Mouvement inter-régional des AMAP (MIRAMAP) en partenariat avec le réseau des AMAP en Ile-de-France, les Assises Nationales des AMAP qui se sont déroulées les 14 et 15 décembre 2013 à Villarceaux furent le temps fort de ce chantier de réécriture collective pour débattre ensemble de la proposition de nouvelle charte.

MIRAMAP.png
 

 
miramap-2.png

Lancé en juin 2012, ce chantier a permis de redéfinir ensemble les enjeux, valeurs, principes et règles qui concourent à faire de l'AMAP une alternative concrète pour soutenir une agriculture vivante sur les territoires.

A la suite d’un processus de ré-écriture participative inter-régionale, qui a permis à plusieurs centaines d'AMAP de contribuer (paysans et amapiens), les Assises nationales pour la nouvelle charte (décembre 2013 à la Bergerie de Villarceaux-
voir la vidéo) ont conduit à l'élaboration d'un texte clair, ouvert et politiquement très solide. Les notions de souveraineté alimentaire, de co-producteurs, d'éducation populaire, d'évaluation participative, de rupture avec l'agro-chimie, de refus de l'appropriation mercantile du vivant, de défense des semences paysannes, d'invitation à disséminer "l'esprit AMAP", ..., marquent une prise en compte remarquable des évolutions sociétales intervenues depuis l’écriture de la charte de 2003.

Aboutissement de ce processus, la nouvelle charte des AMAP a été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée Générale du MIRAMAP, le samedi 15 Mars 2014, à Ribécourt en Picardie.

"Tout en restant fidèle à l'orientation donnée par la première charte des AMAP, cette nouvelle charte nous offre un horizon très enthousiasmant pour continuer à faire vivre et à développer cette belle alternative. L'AMAP est un bien commun que nous voulons continuer à faire vivre dans un esprit de co-responsabilité et d'ouverture. C’est un message d'espoir pour l'avenir du mouvement : les AMAP, après plus de 10 ans d'alternatives, ont gardé toute leur vitalité et ne cesse d'innover pour la transformation sociale et écologique de l'agriculture et de notre rapport à l'alimentation.",
explique de Léo Coutellec, porte-parole pour le collectif du Miramap.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.bergerie-villarceaux.org/blog/index.php?trackback/69

Fil des commentaires de ce billet