La Bergerie, une expérience de "transition"


Pourquoi s'intéresser à la transition écologique des territoires ruraux et qu'entend-on par là ?


Le concept d'empreinte écologique a popularisé la nécessité d'adapter les modes de vie aux capacités de la planète, que ce soit en termes d'énergie, de production de biomasse, de capacité à recycler les polluants. Cela étant, une bonne gestion des espaces ruraux, agricoles et forestiers peut modifier la disponibilité des ressources, celles-ci n'étant pas inépuisables. Même urbaines, les sociétés ont besoin d'une bonne gestion de leur espace rural.



A la Bergerie de Villarceaux, en quoi a consisté cette transition écologique et sociale ?


D'un espace essentiellement consacré à l’agriculture productiviste, la Bergerie s’est progressivement transformée pour jouer un rôle d’utilité publique, devenant un territoire multifonctionnel au service de notre société et ouvert à tous.

Une agriculture SOCIETALEMENT RESPONSABLE

L’expérience de l’agroécologie menée sur le territoire s’est concrétisée par la conversion à l’agriculture biologique des 400 hectares de production :

• redécoupage des parcelles et plantation de plus de 20 000 arbres reconstituant des haies en périphérie des parcelles,

• diversification des productions, réintroduction l’élevage et agroforesterie,

• création de zones semi-naturelles pour abriter les insectes auxiliaires capables de réduire la pression des ravageurs,

• introduction des prairies (engrais verts)

 

ouverture du territoire de la ferme et partage des usages (ci-contre des VTTistes)









Un écosystème SOLIDAIRE
Placé sous le signe du dialogue et de l’ouverture, le projet de la Bergerie tisse des liens de coopération et de solidarité, à l’intérieur comme à l’extérieur du territoire :
• l'Oecocentre participe par l'élargissement des publics à la diffusion du projet de la Bergerie ;

• une coopérative de consom'acteurs commercialise les produits biologiques de la ferme en circuis courts ;

• le restaurant de l’Œcocentre s’approvisionne exclusivement de produits biologiques en privilégiant ceux de la ferme;

• la bonne gestion des arbres du domaine fournit du bois déchiqueté pour le chauffage du site ;

• la qualité écologique du site participe à la préservation du cadre de vie pour les habitants du territoire, favorisant la pratique d’activités de pleine nature.

Une biodiversité PRÉSERVÉE

L’ensemble du site est géré dans le respect de la biodiversité, tant sur le domaine agricole, que dans le fonctionnement de l’Œcocentre, la pratique de la chasse ou l’exploitation du bois. Toutes ces pratiques ont généré un impact environnemental positif sur les sols, les paysages et la qualité de l'eau.

Une réhabilitation ÉCOLOGIQUE

Respectant l’identité historique du site, la transformation de l’ancien corps de ferme en Œcocentre a fait appel aux solutions écologiques les plus performantes

• isolation renforcée avec des matériaux végétaux ou naturels tels le chanvre et le liège,

• chauffage bois et solaire thermique (photo ci-contre, panneaux solaires sur les toits du gîte de groupe pour la production d'eau chaude sanitaire)

 

• récupération des eaux de pluie,

• système de phytoépuration des eaux usées.

 

Retour - haut de page