Le projet de la Bergerie en quelques mots...

 

Propriétaire de la Bergerie de Villarceaux, la Fondation pour le Progrès de l'Homme (FPH) était investie dans le rapport Bruntland (1987) et le sommet de la terre de Rio (1992). La Bergerie de Villarceaux, quant a elle, a évolué en paralèlle sur un tout autre chemin: la PAC (Politique Agricole Comune), la désertification des campagnes, la mécanisation.. ont impacté fortement le monde rural en général et la ferme de la Bergerie en particulier.

La FPH était donc propriétaire d'un territoire en complète incohérence avec leur projet politique et sociétal.

La recherche d’une alternative durable s’impose pour interroger les fonctions d'un territoire rural et inventer une nouvelle manière d’y vivre, d’y produire et de le gérer. La Bergerie va ainsi devenir un «territoire en transition» avant que l'expression n'en soit popularisée.

Pour cela, un groupe de réflexion dynamique, composés de partenaires et d’experts venus de différents horizons (sociologues, agronomes, écologues, économistes), s'est construit à la Bergerie. Ainsi, à partir de 1995, une mutation agricole, intégrant bonnes pratiques sociales et environnementales, a débuté.

Dans un esprit de «faire et faire-savoir», aujourd'hui, différents acteurs partagent et gèrent le territoire afin de mettre en débat, la transition de territoires ruraux. Des réflexions et actions concernant d'une part la transition agricole et alimentaire impactant sur la protection des sols, de l'eau, de la biodiversité, ...et d'autre part la transition énergétique (sobriété, efficacité, énergie renouvelable,...) prennent place à la Bergerie. L'homme est au centre de ces transitions, afin d'avancer collectivement vers une économie sociale et solidaire pertinente.

 

 

Ouvertes à tous les publics, la Bergerie place le dialogue et l'échange au cœur de ses préoccupations, dans l’objectif de partager et d'améliorer cette transition. C'est pourquoi, l'ancien corps de ferme de la bergerie reconverti en centre d'accueil: un cadre privilégié pour découvrir ce "territoire en expériences" dans un contexte professionnel ou privé.

 

Mots clés: transition écologique, territoire rural, agriculture biologique, société soutenable

Retour - haut de page